STYRIE

STYRIE
STYRIE

STYRIE

Par sa superficie (16 388 km2), la Styrie (Steiermark) est le deuxième Land de l’Autriche. C’est aussi le bastion de l’industrie lourde. Elle comprend, à la lisière orientale des Alpes, un ensemble morcelé de massifs, de bassins et de vallées qui remontent jusqu’au cœur de la montagne. Celle-ci perd de sa rudesse, avec des altitudes moyennes et des sommets arrondis qui évoquent déjà le relief des Carpates.

À l’ouest, dans le Salzkammergut styrien, fortement boisé, mais propice aux sports d’hiver (Mitterndorf), le bassin salifère de Bad-Aussee ravitaille en matières premières l’industrie chimique nationale. La vallée de l’Enns, avec son étroite section amont de la Gesäuse, est branchée sur Linz et Vienne, par le col de Pyhrn (945 m) et le tunnel ferroviaire du Bosrück (4,5 km). Au centre de cette Styrie du Nord, on trouve une des richesses majeures de l’Autriche: la montagne de fer des Eisenerzer Alpen. Dans les calcaires primaires existe un énorme gisement à haute teneur (32 p. 100 de fer, 2 p. 100 de manganèse), qui est le plus gros amas ferrifère de tout l’arc alpin. Le minerai est d’abord traité dans la ville d’Eisenerz (7 760 hab.), avant d’être expédié sur l’usine sidérurgique de Leoben-Donawitz. À l’est du coude de l’Enns, la rangée des Préalpes calcaires se termine dans le Hochschwab, où le bassin verdoyant de Mariazell abrite un lieu de pèlerinage célèbre et un grand centre touristique, cher à la clientèle viennoise. La jonction entre la Styrie du Nord et celle de l’Est se fait par le Kammertal, ancienne route du sel vers le Midi, où la dominante industrielle du Land commence à se manifester dans les petites villes de Rottenmann et de Trieben.

L’Oberland styrien s’achève par les vallées supérieures de la Mur et de la Mürz, inscrites dans la bordure alpine et qui constituent, avec Graz, le foyer d’activité majeure du pays. La haute Mur, auge glaciaire pittoresque, est reliée à la Carinthie par la Neumarkter Sattel (894 m), le col le plus bas de toutes les Alpes orientales, par où passe, depuis l’époque des Romains, la route la plus directe de Vienne à Venise. À l’aval, la vallée s’élargit dans l’Aichfeld, fortement industrialisé (métallurgie, papier) autour de Judenburg (10 600 hab.) et de Knittefeld (12 900 hab.). La zone de la confluence Mur-Mürz est la base industrielle fondamentale de l’Autriche. La proximité du minerai de fer, les ressources en bois, en graphite, en magnésite et en houille blanche ont fait la fortune du complexe sidérurgique et métallurgique de Leoben (28 900 hab.) et de ses satellites Donawitz, Göss et Bruck an der Mur (14 000 hab.). La prépondérance usinière se continue dans la vallée de la Mürz, qui prolonge le sillon de la Mur jusqu’au Semmering (669 m), en direction de Vienne. Elle explique la densité du peuplement, autour de Mürzzuschlag (10 000 hab.) et de Kapfenberg (23 400 hab.).

La Styrie centrale (Mittelsteiermark) n’a plus d’alpin que le rebord de la chaîne (Grazer Bergland, Joglland), à travers lequel la Mur s’échappe, pour gagner l’avant-pays pannonien. C’est un ensemble riant de collines et de bassins, au climat continental déjà danubien, avec une belle agriculture (vigne, maïs) et des villes-marchés, souvent industrialisées. La vallée de la Mur s’épanouit dans le Grazer Feld et le Leibnitzer Feld; au sud-ouest, la Styrie occidentale s’étend au pied des Koralpen, dans le bassin de Koflach, où l’on exploite le lignite. Vers le nord-est, la Styrie orientale, découpée en collines par le réseau de la Raab, mêle agriculture et industrie (alimentation, construction électrique) et fait transition avec le Burgenland et la région de Vienne.

Au cœur de l’avant-pays, Graz (237 800 hab. en 1991), la deuxième ville d’Autriche, résume toute l’activité styrienne. Centre politique et universitaire, place de commerce, étape de communications, elle vit, avant tout, de l’industrie. En tête, la métallurgie et ses dérivés (machines, moteurs, construction automobiles), puis la sidérurgie, les produits chimiques, l’électrotechnique, le travail du bois, la papeterie, le textile, la verrerie, les préparations alimentaires (minoteries, brasseries).

La Styrie, amputée en 1919, vers le sud, au profit de la Yougoslavie, d’un territoire qui s’étendait jusqu’à la Save, a gardé dans l’habitat rural des traces de l’invasion slave, bien qu’elle ait été ensuite complètement regermanisée. Sa population (1 184 720 hab. en 1991) est en légère décroissance. Son avant-pays lui vaut un taux d’activité agricole très honorable avec 40 p. 100 du total des travailleurs.Les forêts (50 p. 100 de la superficie) en font une «marche verte». Mais elle est, davantage encore, une «marche d’airain», avec son industrie lourde.

Styrie
(en all. Steiermark) Land du sud-est de l'Autriche; 16 387 km²; 1 183 000 hab.; cap. Graz. Ce Land montagneux doit sa forte industrialisation à ses ressources minérales: lignite, magnésite, graphite, salines, fer (mines de l'Erzberg, exploitées dès le XIIe s.).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Styrie — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La Styrie – allemand Steiermark, slovène Štajerska, latin Styria – peut désigner : un Land autrichien du sud est de l Autriche, la Basse… …   Wikipédia en Français

  • Styrie (Land) — 47°15′N 15°10′E / 47.25, 15.167 …   Wikipédia en Français

  • Styrie (duche) — Duché de Styrie Pour les articles homonymes, voir Styrie. Armes des ducs de Styrie Le duché de Styrie (allemand Herzogtum Steiermark, slovène Vojvodina Štajerska …   Wikipédia en Français

  • Styrie (duché) — Duché de Styrie Pour les articles homonymes, voir Styrie. Armes des ducs de Styrie Le duché de Styrie (allemand Herzogtum Steiermark, slovène Vojvodina Štajerska …   Wikipédia en Français

  • Basse Styrie — Pour les articles homonymes, voir Styrie. Carte de la Basse Styrie La Basse Styrie (slovène : Spo …   Wikipédia en Français

  • Basse-Styrie — Pour les articles homonymes, voir Styrie. Carte de la Basse Styrie La Basse Styrie (slovène : Spodnja Štajerska, allemand : U …   Wikipédia en Français

  • Haute-styrie — Pour les articles homonymes, voir Styrie. En slovène , la Haute Styrie (Zgornja Štajerska) correspond au Land autrichien de Styrie que l on oppose à la Basse Styrie qui est la partie de l ancien duché de Styrie appartenant depuis la fin de la… …   Wikipédia en Français

  • Haute Styrie — Pour les articles homonymes, voir Styrie. En slovène , la Haute Styrie (Zgornja Štajerska) correspond au Land autrichien de Styrie que l on oppose à la Basse Styrie qui est la partie de l ancien duché de Styrie appartenant depuis la fin de la… …   Wikipédia en Français

  • Haute-Styrie — 47° 20′ N 15° 01′ E / 47.34, 15.02 …   Wikipédia en Français

  • Kulm (Styrie) —  Pour l’article homonyme, voir Chełmno.  Kulm Le Kulm depuis Puch bei Weiz. Géograph …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”